J’étais la victime d’un soir…

L'attente des secours

Il fait nuit et froid dans cette rue mal éclairée…. Je viens de me faire « scoot jacker »et les voleurs m’ont faite tomber sur le dos. Un passant m’a aidé à me relever et à m’asseoir, il a aussi appelé les secours mais n’a pas osé me retirer mon casque…

J’ai mal, il fait toujours nuit et froid mais je distingue au loin une lumière bleue… celle de ceux qui vont venir à mon aide car j’ai de plus en plus mal au dos.

Le véhicule s’arrête à mon niveau… en descend une jeune fille et 4 autres personnes que je ne distingue pas vraiment… Elle me pause moult questions mais sa voix me réconforte… elle doit être le chef… Elle m’explique : « Madame, nous allons vous retirer votre casque doucement et vous poser un collier cervicale. Ne vous inquiétez pas. » Ses paroles me rassurent… Le froid engourdis mes jambes mais un jeune homme me couvre… Chacun à tour de rôle ces secouristes me parlent et me tiennent éveillée… Ils m’expliquent : ils vont me poser une attelle dans le dos… enfin je comprends cela. Ils veulent prendre toutes les précautions pour que mon état n’empire pas…. Celle que je pense être le chef indique à son équipe ce qu’elle souhaite faire, ses ordres sont simples et directifs et je me sens rassurée.

Intervention

En quelques minutes me voilà immobilisée et au chaud dans leur véhicule. Je peux alors voir leur visage souriant pendant qu’ils font un « bilan » : pouls, tension, température sont quelques-unes des informations dont il ont besoin pour passer leur « bilan » au médecin régulateur du SAMU.

Enfin….je sens le véhicule manœuvrer, celle que je pense être le chef vient me confirmer que mon état nécessite un passage aux urgences de l’hôpital le plus proche. Malgré le collier cervicale et l’attelle qui me maintiennent avec fermeté, je me sens mieux auprès de ces secouristes….

« STOP, C’est bon ! On arrête » crie une voix au dehors…. Celle de l’évaluateur de cette jeune chef… Celle qui suit la formation de Chef d’Équipe de Premiers Secours, celle qui a mené avec beaucoup d’attention cette intervention. Maintenant, je peux retirer cette attelle et ce collier, ceux que l’on m’a posés, car ce soir j’étais la victime d’un soir, d’un soir d’exercice pour les anges gardiens en orange et bleu!

Le bilan des examinateurs

mai 11, 2014  Tags:   Posté dans: Média

Poster une réponse

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.